agriculture durable

Mambolia hazo diany tanora mba hisy hialofana rehefa antitra ianao. Plante un arbre dans ta jeunesse tu vieilliras à son ombre.
(Proverbe malgache)

Redonner vie à la terre

Patrice Lacoste

Créer une activité viable dans un endroit reculé, mettre en place des cultures vivrières entre les ravintsara dans un premier temps, puis sur de plus grandes superficies d’années en années, le produit des récoltes étant intégralement donné aux malgaches travaillant avec nous. En retour, nous récupérons la paille, ou autre matières végétales pour créer un paillage protecteur et nutritif pour la terre. La technique fonctionne, mais il faudra encore quelques années pour que le sol, très dégradé retrouve un bel équilibre. Le travail continue. Merci de participer à ce projet.

paille

Le paillage systématique des terres obtenu grâce aux feuilles de vétiver ainsi qu’à la paille de riz, technique totalement en opposition avec la pratique ancestrale de la culture sur brulis, donne des résultats remarquables, protège la terre, aussi bien des pluies diluviennes de la période de mousson que du soleil brulant de l’inter saison, permet également au sol de garder une humidité constante. Toute une vie souterraine reprend, les vers de terres refont leur apparition, les rendements augmentent sans aucun engrais chimiques ni pesticides.

Alambic

La production des plantes à parfum, aromatique et médicinales occupe une place prépondérante dans l’agriculture de la région. En effet, bien souvent associée à d’autres cultures ou à l’élevage, elle constitue une source de revenu complémentaire pour de nombreux agriculteurs. L'intérêt de faire fonctionner l'alambic de production local, avec toutes les potentialités offertes par ces productions végétales nous semble important pour obtenir une grande qualité et un parfait contrôle de la production.

Sacs de riz

La production d’huiles essentielles dans notre province (le Vakinankaratra) est assez répandue. Le rude climat ainsi que l’altitude permettent d’obtenir des huiles essentielles de grande qualité, notamment du géranium bourbon, ainsi que de la ravintsara. Peu de gens possèdent un alambic, très cher et très convoité, des collecteurs passent donc dans les campagnes acheter les feuilles des différentes essences, pour les donner à distiller à des personnes très compétentes, ce qui permet un revenu complémentaire, indispensable. Nous contribuons ainsi au développement de notre région, mais surtout notre méthode de culture respectueuse de la Nature se veut être le début d’un véritable cercle vertueux.

“ Cette année un nouveau projet prend forme, la mise en valeur de 9000 m², en y associant la plantation de milliers de pieds de vétiver, ainsi que des dizaines de jacarandas et quelques châtaigniers semés depuis peu. ”

— Patrice Lacoste - fondateur
Véronique et Jeannot

Au-delà du respect et du contrôle de la chaine de production c'est également contribuer de manière essentielle à créer une économie rurale intégrée et durable en mesure de faire vivre la population locale. Faire de Andranomanelatra un lieu privilégié pour les familles qui peuvent subvenir aux besoins de leurs enfants, contribuer à la collectivité locale et vivre dans un pays en devenir. Partager les récoltes, partager nos connaissances mutuelles, tout cela en vue d’améliorer la vie des populations locales, derrière ces mots se cache une véritable action. Créer une activité pérenne, tout en améliorant la qualité du sol, aucun assistanat, seul le travail compte, le résultat étant le volume de production redistribué. Créer une autosuffisance alimentaire de qualité et diversifiée, le tout financé par la vente d’huiles essentielles en France, tel est notre moyen de fonctionner, simple et efficace, si les débuts furent laborieux, 10 ans après, il est très difficile de reconnaitre le terrain, tant la vie a repris ses droits, et ce n’est qu’un début.